Pas question pour Elena Semenova de se laisser abattre par la pause imposée du confinement. “Nous sommes sept dans l’équipe et nous sommes tous ravis de reprendre. On a reçu beaucoup d’appels des habitués pour savoir si on allait rouvrir et dans quelles conditions. Nous avons fait un très bon premier jour. Ils ne sont pas réticents face aux mesures mises en places”.

Ces derniers comprennent la distanciation, l’aménagement des espaces, port du masque obligatoire, lavage de mains à l’entrée, désinfection renforcée des salles et équipements…

La réservation et le paiement se font en ligne. Trois espaces d’accueil ont été mis en place tandis que les desserts maison, les “extras” (confiseries) et les jeux de société en accès libre sont supprimés pour le moment. “L’aspect convivial était un plus, c’est dommage”, se désole Elena Semenova.

Des ajustements nécessaires et indispensables mais qui n’enlèveront pas le plaisir de découvrir l’ensemble des quatre univers dans sept salles de jeux. L’école des sorciers, l’âme pirate, la malédiction Maya et la loi de la jungle, sauront satisfaire le plus grand nombre.

Après les jeux, les expo d’artistes. Une nouvelle salle est d’ores et déjà prévue pour le mois d’août, intitulé “Sur les traces de Dracula”. Pour compléter la série de jeux d’évasion, Enigm’Art propose une nouvelle salle dédiée à la réalité virtuelle. “Nous avons une dizaine de jeux, toujours dans la thématique de l’Escape Game. L’immersion est totale grâce au casque et aux équipements”, explique Charlène, la game master (ou maître du jeu).

Et comme dans Enigm’Art, il y a art, la culture n’a pas été oublié. “Nous invitons périodiquement un artiste à venir exposer ses toiles chez nous. En ce moment nous affichons les œuvres de Peter Mc Lane, le pionnier de la peinture numérique.”

Pour consulter l’article au format PDF, cliquez-ici.